Améliorer la qualité de l’air dans les grandes villes

Après Paris, le Grand Paris, Lyon et Grenoble, c'est au tour d'Aix-Marseille, Montpellier, Nice, Rouen, Strasbourg, Toulon et Toulouse de mettre en place des ZFE-m. Ce qui porte à 11 le nombre de zones à faibles émissions en France. L’Hexagone n’est pas le seul pays à mettre en place ce type de mesure, puisqu’on dénombre en Europe pas moins de 200 low emission zones (zones à faibles émissions).(1)

L’objectif poursuivi est d’améliorer la qualité de l’air ambiant dans ces grandes métropoles où la circulation est particulièrement dense et continue. D’après une récente étude de Santé Publique France(2), 40 000 décès sont attribuables chaque année à une exposition durable aux particules fines et 7 000 aux oxydes d’azote.

Comment savoir si j’habite dans une zone à faibles émissions ?

Vous pouvez retrouver sur le site de Bison Futé la carte des ZFE-m.

Des limitations de circulation pour les véhicules les plus polluants

Concrètement, les véhicules les plus polluants font l’objet de limitations de circulation dans un périmètre bien défini et selon des plages horaires prédéterminées, par décision des collectivités concernées.

Pour pouvoir circuler, chaque conducteur doit apposer sur le pare-brise de son véhicule une vignette Crit’Air permettant de connaître sa classe environnementale. Également appelée certificat de qualité de l’air, la vignette Crit’Air revêt un caractère obligatoire dans les ZFE-m. Il existe 6 classes de certificats, réparties du plus bas au plus fort niveau d’émissions de polluants atmosphériques.

Comment obtenir ma vignette Crit’Air ?

Vous pouvez commander votre vignette en ligne, sur le site internet officiel Certificat Qualité de l'air. Pour un envoi en France, son prix est de 3,11 € auxquels il faut ajouter les frais d'affranchissement soit au total 3,67 €.

Outre la possibilité de circuler dans les zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m) ou en cas de pic de pollution, les véhicules les moins polluants peuvent bénéficier de modalités de stationnement favorables et/ou de conditions de circulation privilégiées.

De nouvelles ZFE-m d’ici 2025

D’ici 2025, toutes les agglomérations de plus de 150 000 habitants devront créer une ZFE-m. Cela représente 35 nouveaux territoires.

Mais les contraintes vont se resserrer pour les véhicules les plus polluants dès 2023. A partir de cette date, en effet, l’Etat a prévu d’encadrer les restrictions de circulation des véhicules Crit’Air 5, 4 et 3 dans les zones où les valeurs limites de qualité de l’air ne sont toujours pas respectées, tout en laissant aux collectivités la possibilité de fixer des règles plus strictes en fonction de leurs spécificités locales. Les véhicules concernés sont les diesels immatriculés avant 2011 et les véhicules à essence d’avant 2006.

Notre offre

Prêt Mobilité Verte

Un prêt personnel pour rouler écolo !

Prêt Mobilité Verte

(1) https://www.ecologie.gouv.fr/11-zones-faibles-emissions-en-2021-lutter-contre-pollution-lair
(2) https://www.ecologie.gouv.fr/pollution-lair-quel-impact-sur-sante-des-francais

Avertissement : Les informations fournies par LCL proviennent de sources dignes de foi mais ne sauraient entraîner sa responsabilité en cas d'inexactitude.